L'AG D'avril -même si tu ne portes qu'un fil- viens mardi 25 avril à 18h30 à l'HDV

Dimanche 5 avril PHIL GROBI invite les enfants




Dimanche 5 avril, PHIL GROBI invite les enfants à l' hôtel des viles , 55 avenue de l'union soviétique,

15H chasse aux noeuds de dragon, atelier construction d'instrument, spectacle de marionnettes
16H Le grand opéra, 5 écrivains de théâtre et 2 musiciens ont enquêté pendant 3 jours :
à quoi rêve l'hôtel des viles ? Réponse en cabaret polyphonique.
17H30 Spectacle : 2+2 = 3
19H Grande déambulation ! Suivez le dragon, avec les instruments réalisées, il vous mènera à bon port...
Programme de phil Grobi en pièce jointe (vendredi 3, samedi 4, et dimanche 5 avril)

si t'es pas un enfant, fais toi une croûte sur le genou, une couette, et une coupe à la brosse de l'autre côté, machouille du malabar... ou pique un ch'tit qui s'emmerde quelque part, et venez, çà va le faire

MOTHERFAKIR SAMEDI 4 AVRIL

Amour Kassos et l'HDV présentent le samedi 4 avril :

MOTHERFAKIR !


Gilles nous vient des États-Unis et est un familier de l’Auvergne; dans le passé on a pu le voir s'illustrer dans plusieurs numéros de body art mêlant humour et perforation nerveuse. Cette fois, il nous revient avec un nouveau concept, peu de personnes se doutent que Motherfakir est aussi musicien dans l'âme... Et là il nous vient avec un nouveau projet du nom de karosserie.....mêlant scénographie, vidéo, musique et performance body-art et fakir, notre sadou punk du mid west va nous crever les yeux pour un nouveau spectacle burlesque et inquiétant à l'hôtel des vils.
https://www.youtube.com/watch?v=O1ZeAjwswbc
https://www.youtube.com/watch?v=yNzsDpmgThg
https://www.youtube.com/watch?v=mTUVMGOUjCA

Karaoké débile:

On va se détendre un peu dans la soirée avec un karaoké avec de la new wave, du hard rock et de l'italo disco pendant un moment. La compet' est ouverte !

Dj Enriquo Massiac et Michel Sarouel

Duo de DJ improbable, ils se battront à coup de vinyls et de pistes wave sur fond dansant à base de no-wave, de hip-hop, de post-punk, de bizzareries électroniques et de variétés improbables.

On a aussi une surprise mais pour ça faut que tu viennes voir !!!
PUBLICATIONS



Réunion du Grand Lustucru le Mardi 24 mars à 21h, pour présenter la chose, préparer une ou deux balades prévues aux alentours de mi-avril/début mai, et parler des expériences de groupe dans d'autres villes.
Toutes les propositions pour donner une forme plastique, pédestre, intellectuelle, organique, à ce Grand Lustucru, sont les bienvenues - amenez idées, plans et cartes !

En 2010 le Grand Lustucru cherchait à tracer sa route entre les Grand Clermont, Grand Paris, Grand Lyon, et autres Grand qui se multipliaient à l'époque. A notre petite échelle cela voulait dire : se promener en groupe dans des lieux où l'on ne circule pas habituellement, sinon en vitesse et à distance ; faire des grandes traversées de territoire urbain et pseudo-urbain ; explorer/observer ce qui se passe pour en tirer quelque restitution sensible (cartes, photos, graphiques, installations, conférences, récits...)









Ciné-concert 21 mars





Passé ici l'an dernier sous le nom de Féromil
masqué de gaz,
 armé d'un détecteur de métaux, et d'une noise indus qui souffle de drôle d'airs dans nos oreilles

Il vient nous siffler cette fois l'air des ports,
avec un Ciné-concert Sonata di porto
Samedi 21 mars, ballet indus et accostage
à 20H30, à l'hôtel des viles, 55 avenue de l'union soviétique, frais de port à prix libre
++++ hallucinante surprise musicale ++++ chuuuutttttt

*Sonata di porto Istanbul (30') (2011)*
Aprés Dunkerque, Lisboa, Gdynia, Saint-Nazaire et Annaba, Emilien Leroy,
artiste musicien performeur, a poursuivit ses escales sonores portuaires à
Istanbul.
À partir des trésors de sons récoltés dans chacun des ports, il compose
des cartes postales sonores:
une musique pur port...
En immersion, il recherche les accents, les odeurs musicales,  les
tonalités environnantes, les harmonies environnementales, marteaux en
cadence, sirènes hurlantes, vents accordés et chalumeaux sifflants,
grues dansantes...
Balade et accostage dans un port qui respire.
Retransmission en ciné-concert pour voyager sur les quais d’Istanbul et le
détroit du Bosphore.

http://youtu.be/ea8xt799fFk

http://youtu.be/iLLlIShM--I


*Sonata di porto Hamburg (30') (2014)*
Plus de cent millions de containers transitent dans notre monde, et dix
millions d'entre eux s'arrétent chaque année à Hamburg.
C'est en 1952, pendant la guerre de Corée que le logisticien McLean eut
l'idée de ponter des remorques sans chassis. Ainsi naquit la
conteneurisation.
Le container est une boîte conçue pour le transport de marchandises,
renforcée et empilable, de 20 ou 40 pieds.
Ce dernier est l'objet central de ce ciné-concert.
Un plongeon dans les containers, composé de travelling lent de
porte-container, de danse des stakers et autres engins de manutention et de
jeu "RUBISKCUBien" sur

Infotour No-CIGEO (Bure) 17 mars 19h30

SI on laisse faire, 100 000 m3 de déchets atomiques à haute activité et à vie longue pourraient être enfouis à 500m sous terre à Bure en Meuse/Haute Marne et condamner ce territoire et bien plus, avec toutes les nuisances que cela implique.

 
Une lutte y vit depuis plus de 20 ans et reprend force face à l’accélération du projet et suite au fiasco du pseudo-débat public.
Nous souhaitons venir échanger avec vous afin de tisser des liens en dehors du territoire de Bure, et ainsi contre-carrer la stratégie de l’ANDRA qui confine le problème à un territoire dépeuplé.
CIGEO n’est pas un projet local, mais bien le chaînon manquant du programme nucléaire français et le gage de sa poursuite, de son renouvellement et de son exportation. Il s’ajoute à la longue liste de tous ses grands projets inutiles imposés et destructeurs.
Alors que l’instruction administrative du projet est en cours et que le début du chantier de CIGEO est prévu pour 2019, il est temps d’amplifier la résistance – partout.

En organisant cet info tour, nous souhaitons faire connaître la lutte contre le projet CIGEO, le nucléaire et son monde et étendre cette lutte au niveau national et international. 



Nous espérons ainsi favoriser l’émergence de résistances locales et de comités de soutiens autonomes et l’appropriation par tout-e-s de la campagne BURE 365 (http://nocigeo.noblogs.org/actions-bure-365/). 

L'infotour est (aussi) l'occasion de préparer/présenter le camp de cet été à Bure, qui vise à  permettre des rencontres de groupes et de personnes en lutte sur des bases politiques radicales et anti autoritaires au niveau européen et si possible international.
 
 Plusieurs perspectives pour un camp autour de Bure à l'été prochain : sommet climatique COP21 en décembre 2015 à Paris, retours critiques sur les contre-sommets, constituer un réseau de luttes locales qui ne connaissent pas de frontières, causer de nos pratiques et partager nos questionnements (rapports d' oppression, horizontalité, autonomie, etc), faire connaitre le projet d'enfouissement des déchets nucléaires, etc....

Venez en discuter !



Vilaine Kantoche de soutien au FFE2015 à l'Hotel des Vil-es

Vendredi 20 et samedi 21 mars à partir de 12h30, prix libre

Kantoche à l'Hôtel des Vil-es en soutien au Festival de Films Engagés 2015 !

55 avenue de l'Union Soviétique à Clermont-Ferrand (chez nous, hein)

Venez goûter (ou nous aider à cuisiner avant si ça vous dit), des petits plats cuisinés par nos soins !!


Les menus seront dévoilés bientôt !

Ce sera l'occaz aussi de vous parler du programme de l'édition 2015 du FFE !

La cantine sera suivi projection de courts-métrages de JG Periot (The devil, l'art délicat de la matraque, eût-elle été criminelle....)

CinéMoulette & KinoPolak présentent : "Je m'appelle Ki"

Mercredi 11 mars à 21h

CinéMoulette & KinoPolak présentent : "Je m'appelle Ki"








De Leszek Dawid, sorti en 2011, Pologne.


1h33



V.O. sous-titré en français.



Séance gratuite & accompagnée d'une boisson chaude à la polonaise.






Ki est une jeune femme active et énergique qui ne désire plus vivre avec le père de son enfant. Elle s’installe dans la maison d’une amie, où vit aussi Miko, homme sérieux et taciturne. Dès lors, Ki se trouve confrontée à la difficulté de concilier ses responsabilités de mère et son désir de mener une vie libre et sans contraintes.


« Je m’appelle Ki » est le portrait attachant d’une mère célibataire qui ose briser les conventions. »

"Mordante, ambiguë et réussie, cette comédie slave dresse le portrait d'une mère célibataire qui ne veut pas choisir entre liberté et responsabilités. Une audace dans laquelle beaucoup se reconnaitront." JULIEN WELTER 







Kinopolska 2011 – Semaine du cinema Polonais de Paris


Prix du Jury

Venice Days 2011

Sélection Officielle


Gdynia 2011 – Festival du Film Polonais

Prix de la Meilleure Actrice






Contributeurs