Mercredi 13 juillet de 15 heures jusqu'à la fin du monde


Voyez vous il y a un contexte...
Disons qu'héberger des gens frileux et sans ressources, avec une conscience écologique,
en enchaînant les bides tous plus monumentaux les un que les autres, à entraîner une émouvante fracture électrique...

Finis les rêves de week end au PAL, Adieu Vulcania mon amour, Exit le cornet de glace au sable show...

Qu'a cela ne tienne,
si tu ne va pas à la garderie... Ainsi dévellopant des trésors d'ingéniosités, les gens de la comm qui font un boulot sensas, on eu la présence de transformer l'hôtel des vil-E-s en parc d'attractitivités...

Pour racketter le RSA de tout leurs amis. Et qu'ainsi personne ne partent en vacances, et qu'on vivent tous  ensemble pour toujours dans la promiscuité et la moiteur.
 

Wouhou !


( Garderie avec un apiculteur - Anonyme - Musée d'Orcet XXI eme siècle - tableau que nous n'auront pas les moyens d'aller voir.)

................Mercredi 13 Juillet
15 h KERMESSE ELECTRIQUE ++
-  fabrication de bonhommes GÉANTS ÉPOUVANTES-DÈCHEs 
.- JEUX ...

...
20 h ++ KONZERT : Black Métal for my funéral ... https://soundcloud.com/black-metal-4-my-funeral
TEMPLE SOLAIRE ... https://soundcloud.com/user-806519719
...

22 h ++ Boum participative ayant pour thématique la Francophonie D'ailleurs
Avec Chevalier Swag / Connard Chaton /

55 AVENUE DE L'UNION SOVIÉTIQUE 
( la façade avec la baleine dessus presque en face de la gare )




C U V E S

Le 7 juillet, 19h, bouffe de soutien 
et installation CUVEs +
« le compas dans l’œil »   (c’est 7 guitares qui jouent toutes seules…)
Versus le Caveau Foehn



Nous voulons arroser Marseille; permettre à qui veut une saine ivresse à portée de porte-monnaie. Dans une logique collective, chaque pépin de notre coopérative apportera son raisin à la cuve pour fermenter un produit de qualité, sans chimies traîtres, et accessible pour la soif de tous les urbains électrifiés ; pour apporter du réconfort aux fatigues de la ville et de l'énergie à ses fêtes nocturnes.
Des portes de la métropole, nous rapporterons quelques tonnes de bons raisins pour perdre la raison. Nous irons ensemble, depuis la Canebière, vendanger un hectare sous le cagnard du Domaine des Maoù géré par ses honnêtes Compagnons de la grappe, Vincent et Aurélie. Des beaux fruits de grenaches élevés dans les piémonts du Mont Ventoux à destination des boulevards frénétiques de Marseille.
Nous lancerons des fermentations urbaines à l'ombre de ses logements, ses usines, ses bureaux. Ces cuves de ville travailleront en secret parmi le bruit des chantiers, et nous nous relaierons pour surveiller la magie de cette œnologie citadine. Ce travail sera suivi de près par le nez et les papilles de Mathieu L'Hotelier, vigneron au domaine les Champs Jumeaux entre Nantes et Angers. Si René d'Anjou a soumis Marseille au royaume de France au XVème siècle, Mathieu d'Anjou et sa troupe lui donneront un nouveau millésime original !

Ce parcours enivrant sera ponctué d'évènements collectifs et ouverts pour partager cette aventure éthylique aux Marseillais et aux autres. Autant d'occasions de vous rencontrer et partager avec vous les questions, les réussites et les déboires de cette coopérative de ville.
. la team C U V E

Contributeurs