L'AG D'avril -même si tu ne portes qu'un fil- viens mardi 25 avril à 18h30 à l'HDV

Le Jeudi 17 NOV, condor passe, dans son bec : un vocoder

ouverture des portes du nightclub l'Hotel des Vil-e-s-55-av-union- soviétique à 20H, entrée à prix libre

★ City Dragon ★ (cumbia lente, d'ailleurs collages et voix)
★ Alain Parking Sons' Project ★ (cumbia minceur, cold wave clermonttoiz)
 Condor ★ (les stars de la cumbia vocoder)

Parlez-vous grenouille ? Cours de français pour migrants

Ce cours de français est à destination des migrants, ne parlant pas ou très peu le français. Il aura lieu une fois par semaine, tous les mardis de 14h à 16H.
Premier cours : le mardi 8 novembre 2016.
Il est bien entendu gratuit.
Si vous connaissez des personnes intéressées, vous pouvez imprimer le flyer ci-dessus pour qu'elles aient un plan et l'adresse.

[28 OCTOBRE 2016] APERO-CONCERT: Au détour de minuit

"Et si , au-delà de la mélodie d'une composition de Jazz et des magnifiques improvisations enregistrées et jouées ces 50 dernières années, nous pouvions ressentir de plus près l'émotion portée par les textes de ces chansons issues pour la plupart de comédies musicales ?
Au Détours de Minuit à travers une interprétation en français s'attache à révéler le sens poétique des textes de ces standards." 
Des histoires de vie, comme dans toute belle chanson…
 

 

19H
Bouffet vegan
PRIX LIBRE

[Concert le 22 octobre] : le Dirty Three et Lovataraxx, si tu ne viens pas étouffe-toi avec ton smartphone

Quel titre violent.

Mais c'est pas faux. Car oui mesdames et messieurs, samedi 22 octobre marque le retour de Lovataraxx sur les terres giscardiennes, après deux mémorables (si si) concerts dans ce lieu maudit. Parce que y'a un an c'était chouette, et qu'un nouvel album sortira des entrailles de Grenoble, ville post-moderne (et pourtant...). Tu peux en écouter là : https://lovataraxx.bandcamp.com/

Illes seront accompagné-es par le DIrty Three, les trois groupes les plus sales de Giscardie : Laureth Sulfate et ses impros du club med, la reformation exceptionnelle du Cavophone et leur noise participative tel un cortège de tête, et les salopards du Jean-Claude Tergal Loser Crust Band, toujours prêt-es à jouer devant 4 personnes dont 8 de saoul-es.

A évennement exceptionnel, bar exceptionnel. Et oui plein de chouettes boissons et de la soupe vegan... le tout sans alcool. Si malgré tout tu peux pas passer une soirée sans téter du poisson mort, amène tes bières.
 
 A partir de 19h. Prix "libre" (genre y'a des trucs libres dans ce monde marchand...)

Bisous


[12 octobre] : Cycle du Cinéma Déviant, le retour en saison 2 : Ultime Combat

Non le titre n'est pas une métaphore de quoi que ce soit.

Bonjour toi, toi, toi aussi

Le Cinéma Déviant est donc de retour. Vous n'en dormiez pas depuis la rentrée en attendant fébrilement un signe, depuis le glorieux week-end de clôture de la saison 1. Bah on revient. En solitaire, parce qui si il y a larmes de notre côté, c'est parce que notre complice est parti loin, mais alors loin. Mais il a promis de revenir. 

Bref vous vous en foutez. Et pour notre retour, voici le dernier film maté avec Bruche avant son départ (il manque beaucoup) : Ultime Combat. Parce qu'on a pas vraiment passé de film de guerre avec hommes torses nus en sueur l'an dernier. Alors le choix a été vite fait. Puisqu'on a affaire à un type qui était le meilleur au Vietnam et qui l'est encore. 

Le scénar ? Bah un méchant capitaliste embauche un méchant militaire pour monter une milice. Ils choppent des gens dans la rue au hasard, les foutent dans la forêt pour entraîner les miliciens. Jusqu'au jour où involontairement, ils choppent Mike Danton...

Réalisé par David A. Prior, en 1987, et ça dure 85m. Sinon ça en cause là : 

Ce sera toujours dans le cinéma de l'Hôtel des Vil-es, 55 av. de l'Union Soviétique, cinéma ré-ouvert pour ce cycle.

Y'aura des trucs à manger vegan et du jus de fruit.


Viens à 20h. Pas d'excuses.

--
"It gets deep when you tryin' find peace and you can get no sleep cause the stress won't cease. It gets deep when you tryin find peace. Gotta let yourself breathe just to let yourself be."

Contributeurs