[12 octobre] : Cycle du Cinéma Déviant, le retour en saison 2 : Ultime Combat

Non le titre n'est pas une métaphore de quoi que ce soit.

Bonjour toi, toi, toi aussi

Le Cinéma Déviant est donc de retour. Vous n'en dormiez pas depuis la rentrée en attendant fébrilement un signe, depuis le glorieux week-end de clôture de la saison 1. Bah on revient. En solitaire, parce qui si il y a larmes de notre côté, c'est parce que notre complice est parti loin, mais alors loin. Mais il a promis de revenir. 

Bref vous vous en foutez. Et pour notre retour, voici le dernier film maté avec Bruche avant son départ (il manque beaucoup) : Ultime Combat. Parce qu'on a pas vraiment passé de film de guerre avec hommes torses nus en sueur l'an dernier. Alors le choix a été vite fait. Puisqu'on a affaire à un type qui était le meilleur au Vietnam et qui l'est encore. 

Le scénar ? Bah un méchant capitaliste embauche un méchant militaire pour monter une milice. Ils choppent des gens dans la rue au hasard, les foutent dans la forêt pour entraîner les miliciens. Jusqu'au jour où involontairement, ils choppent Mike Danton...

Réalisé par David A. Prior, en 1987, et ça dure 85m. Sinon ça en cause là : 

Ce sera toujours dans le cinéma de l'Hôtel des Vil-es, 55 av. de l'Union Soviétique, cinéma ré-ouvert pour ce cycle.

Y'aura des trucs à manger vegan et du jus de fruit.


Viens à 20h. Pas d'excuses.

--
"It gets deep when you tryin' find peace and you can get no sleep cause the stress won't cease. It gets deep when you tryin find peace. Gotta let yourself breathe just to let yourself be."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Contributeurs