SAMEDI 3 DÉC. Cantine - Projection avec Sarah Vanagt

Samedi 3 décembre - repas dès 12h30, film à 14h précises - prix libre

Déjeuner, projection et atelier autour du film In Waking Hours, en présence de la réalisatrice Sarah Vanagt
Après la lecture-performance de Julie Petitrenaud et François Arbon vendredi soir...
venez partager un repas en compagnie de la réalisatrice Sarah Vanagt et découvrir son magnifique film In Waking Hours et participer à un atelier, ouvert à tous :

Que ce soit l’œil du bœuf ou notre œil d’être humain, les images y apparaissent complètement à l’envers ! Ensemble, nous pourrons refaire l’expérience testée dans In Waking Hours en fabriquant nous-mêmes une chambre obscure, une camera obscura.

Participation libre.


Samedi 3 décembre - repas dès 12h30, film à 14h précises - prix libre
 
Le reste du programme dédié à la venue de Sarah Vanagt à Clermont Ferrand, à partir du mercredi 30/11 est visible ici :
http://samsamm.free.fr/sarahvanagt/


In Waking Hours - un film de Sarah Vanagt et Katrien Vanagt (2015, 18’)
En 1632, le jeune médecin hollandais Vopiscus Fortunatus Plempius se mêle à la question : comment fonctionne notre oeil, comment s’opère l’acte de la vision ? 
Sa réponse originale consiste en une invitation à réaliser l’expérimentation suivante : «Entrez avec moi dans une chambre obscure... et préparez-y l’oeil d’une vache qui vient d’être abattue». Il insiste que tout le monde peut entreprendre cette expérience chez soi, avec très peu de moyens. Plempius promet au lecteur de son Ophthalmograhia : « Et vous, debout dans cette pièce sombre, derrière l’oeil, vous verrez la peinture parfaite de tout ce qui fait le monde extérieur ».
Dans le court métrage « In Waking Hours », nous voyons l’historienne Katrien Vanagt qui a étudié les écrits latins de Plempius dans le rôle d’un disciple de ce Plempius. Sa cousine, la cinéaste Sarah Vanagt est là et capture comment cette « Plempia » contemporaine suit les instructions de son maître. Ainsi, dans une cuisine sombre à Bruxelles, elles assistent à la naissance d’images sur l’oeil.


Sarah Vanagt (1976), artiste belge, réalise des documentaires, des installations vidéo et des photos dans lesquelles elle combine son intérêt pour l’histoire et celui pour les origines du cinéma. Ses films questionnent la mémoire, les traces et la survie en privilégiant le regard de l’enfance.
Sa venue à Clermont-Ferrand du 30 novembre au 3 décembre sera l’occasion de faire découvrir les multiples facettes de sa démarche artistique à travers un passage du mode du cinéma documentaire au mode de l’installation vidéo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Contributeurs